Santé au travail : Ergonomie, sécurité et santé renforcées avec des robots logistiques

19 mai 2021

Tribune par Olivier Rochet, CEO de Scallog

Alt : Photo Olivier Rocher

Nanterre le 19 mai 2021

La variabilité des flux et l’accélération des cadences dans les entrepôts peuvent être une source de stress pour les opérateurs, qui souffrent souvent de TMS (troubles musculo squelettiques). La réduction des déplacements et des gestes répétitifs devient incontournable pour assurer la santé des hommes et femmes dans la préparation de commande. La robotique Goods to Man permet de combiner ergonomie et sécurité avec productivité.

Aujourd’hui, les professionnels de la logistique doivent faire face à l’envolée de l’e-commerce, à la consécration de l’omnicanal tout en répondant aux nouvelles exigences des consommateurs, professionnels ou particuliers. Cela se traduit dans les entrepôts, toujours plus fonctionnels et XXL, par une imprévisibilité des pics d’activité et une augmentation sans précédent des préparations de commandes de détail, synonymes d’opérations chronophages, qui nécessitent ressources, manipulations et déplacements. 

Afin d’organiser et d’absorber au mieux ces flux de détail pour répondre à la demande, les logisticiens doivent gagner en efficacité et en productivité, au-delà de l’arbitrage des ressources comme variable d’ajustement. L’automatisation, et en particulier la robotique Goods To Man, est une des clés dans la course à la productivité de la logistique, sans aucun compromis pour la sécurité et le bien être des opérateurs. En effet, des meilleures conditions de travail dans l’entrepôt, sans manipulations et déplacements répétitifs, entrainent de facto un faible turn-over, une baisse de l’absentéisme et une meilleure productivité !

 

La robotique Goods To man pour réduire l’effort et la pénibilité des opérateurs

Gestes répétitifs, distance parcourue de plusieurs kilomètres, manipulations de charges lourdes par les opérateurs peuvent être à l’origine d’une fatigue, d’une baisse d’efficience et de TMS (troubles musculo squelettiques), première cause de maladie professionnelle en France. Prévenir et réduire ces maux répond à des enjeux humains et économiques pour une meilleure performance logistique. 

La robotique Goods To Man – des marchandises qui vont vers les hommes – réduit considérablement l’effort et la pénibilité des opérateurs selon 3 axes :  le nombre de kilomètres parcourus, les mouvements répétitifs et le port de charge. 

Avec une solution de robotique Goods to man, les opérateurs effectuent les préparations de commandes, à partir d’une station de travail ergonomique, en s’affranchissent des temps de marche – plus de 15 kilomètres en moyenne par jour, des ports de charge – entre 1 à 8 tonnes par jour et des mauvaises manipulations. Sources d’improductivité et de stress, les parcours et la recherche de produits dans l’entrepôt peuvent représenter jusqu’à 70% de temps improductifs dans la journée d’un opérateur ! Les supprimer participe à une meilleure efficacité logistique.

La robotique Goods To man pour accroître la sécurité des hommes 

Sous l’impulsion de la crise sanitaire du Covid, les entrepôts ont du mettre en place de nouvelles règles de sécurité pour respecter la distanciation physique, limiter les déplacements et les contacts prolongés entre opérateurs. A ces nouvelles exigences de protection sanitaire s’ajoutent l’importance de sécuriser l’intégrité physique de ses opérateurs, quel que soit l’environnement de travail et les produits manipulés

Outre de supprimer la circulation dans l’entrepôt, qui peut engendrer des collisions et des chutes, la robotique Goods To Man garantit une distance de sécurité entre l’opérateur et les produits les plus dangereux. En effet, les produits les plus sensibles sont tracés et stockés sur des étagères dans une zone fermée ; l’opérateur les manipule en connaissance. Il n’y a plus d’erreurs ou de mauvaises manipulations des opérateurs confirmés ou intérimaires qui sont guidés à toutes les étapes. 

La robotique Goods to Man pour une ergonomie des postes de travail inégalée 

Outre d’optimiser les flux de détail et accroître l’efficacité des préparations, la robotique Goods to Man garantit une ergonomie inégalée dans le poste de travail, par rapport aux équipements traditionnels

En effet, le poste de travail Goods to Man, dans une surface réduite, peut être personnalisé pour garantir les meilleures postures lors des prélèvements de produits ; la hauteur des étagères est configurable, gage d’un accès et d’une prise en main faciles, tout comme les dimensions des bacs. Tout est pensé dans l’organisation du poste de travail pour limiter les mouvements répétitifs et la fatigue des opérateurs ! 

A cela s’ajoute la rotation des équipes. La robotique Goods to Man assure une polyvalence des collaborateurs, qui peuvent être formés en quelques heures et variés leurs tâches. 

En collaboration avec les collaborateurs, Scallog recherche toujours la configuration optimale de la station de travail : un environnement 3D leur permet de se projeter en réalisant les mouvements de manière virtuel. La robotique Goods To Man, à l’image des exosquelettes, représente une des meilleures solutions technologiques pour limiter les TMS et la pénibilité en entrepôt, sans aucun compromis dans la productivité, qui augmente en moyenne de 40% !

En conclusion, la Robotique Goods To Man, au-delà de la réduction de la pénibilité et de la sécurité, s’inscrit idéalement dans la stratégie des logisticiens de prendre soin de la Qualité de Vie au Travail (QVT) des opérateurs dans les entrepôts. L’amélioration des conditions de travail et le meilleur suivi de l’activité au quotidien favorisent une plus grande implication et motivation des collaborateurs et cela au service de la performance logistique.  A ce titre, la robotique Goods to Man œuvre au meilleur équilibre entre accélération des cadences et bien être des collaborateurs pour une productivité raisonnée dans les entrepôts !

CTA Replay