Après avoir envahi les chaînes de montage, la robotique fait son entée dans les entrepôts.

Shekar Natarajan, vice-président des technologies émergentes de Walmart, le leader mondial de la distribution, va déployer des drones dans ses entrepôts de stockage. Equipés d’un scanner, ceux-ci vont réaliser les inventaires de cartons et palettes entreposés afin de mettre à jour les stocks. Cette annonce n’est que l’une des nombreuses illustrations de l’impact de la robotique dans la logistique car les robots vont littéralement envahir les entrepôts du futur.

Depuis 2013, Amazon utilise pour sa part les robots de Kiva Systems, spécialement conçus pour transporter des racks chargés de produits jusque devant un opérateur qui assure le « picking » et place les articles de la commande dans les cartons. Une approche baptisée « Goods to Man » qui permet de limiter les déplacements des opérateurs qui parcourent souvent plus de 10 km par jour dans les allées pour aller chercher les articles de chaque commande. En prenant le contrôle de Kiva, le géant du E-Commerce s’est assuré l’exclusivité de sa production pour répondre à ses propres besoins. Plus de 30 000 ont été déployés dans les centres logistiques d’Amazon.

Ce type de robot apporte une très grande souplesse. La mise en place de solutions de robotisation des entrepôts classiques est à la fois très couteuse et très structurante. Il est absolument impossible de modifier rapidement de telles installations. Les robots peuvent être déployés dans la journée car ceux-ci sont guidés par lecteur optique. Il suffit de coller des bandes au sol pour qu’ils puissent se déplacer dans l’entrepôt. Entre 5 et 6 robots peuvent prendre en charge une centaine de racks.

Si les solutions d’automatisation classiques restent les plus efficaces pour les produits à très forte rotation, ces robots se montrent particulièrement adaptés aux contraintes du commerce électronique où il est nécessaire de pouvoir traiter un grand nombre de petites commandes au coût le plus faible.

Parmi les premiers clients de Scallog, BSL, un spécialiste de la logistique E-Commerce, mais aussi L’Oréal, Gémo, Rakuten. « Notre objectif est aujourd’hui de démocratiser l’accès aux robots dans ces secteurs. Jusqu’à présent, il fallait posséder son propre entrepôt pour l’équiper d’équipements couteux. Avec cette nouvelle génération de robots, il est très rapide de les déployer puis d’accroître la surface de stockage en fonction des besoins, tout simplement en ajoutant des robots supplémentaires »  lire l’article…

logo

 

 

 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash